TBI Portable : des observations

, par  Arnault Frouin , popularité : 3%

L’équipe d’animateur a acquis en 2007-2008 un TBI portable. De marque Hitachi, il est livré avec le logiciel starboard. Il a été prêté à l’école primaire du Talhouët à Hennebont. Vous trouverez ci-dessous une première analyse et des observations concernant sa mise en place et son utilisation.
Hitachi est, pour le moment, le seul à proposer des versions portables. A l’usage, et si les conditions d’installation sont remplies, il semble être aussi intéressant qu’un tableau fixe pour un coût deux fois moindre (750€ contre 1500€)
En 2008-2009, d’autres tableaux portables devraient être achetés et proposés aux écoles, prendre contact avec votre animateur informatique.

 Utilisation d’un TBI portable

Compte-rendu de prêt
Ecole élémentaire du Talhouët, Hennebont

Le TBI portable de l’équipe d’animateurs informatique a été prêté pendant deux semaine à l’école du Talhouët, volontaire pour teste ce matériel.

 Mise en place :

Installation du TBI:Elle ne présente pas de difficulté puisqu’il suffit de positionner le récepteur sur une surface aimantée. Une autre fixation paraît très problématique et un tableau velleda blanc est préférable. L’utilisation d’un tableau vert aimanté est envisageable, l’image projetée est lisible mais les couleurs seront un peu modifiées. Possibilité d’installer une surface blanche sur la partie qui sert à la projection.

Dans la mesure du possible, ce tableau blanc doit être :

  • assez haut (1,20 m dans l’idéal) afin que l’image projetée soit suffisamment grande pour être lisible,
  • positionné aussi assez haut sur le mur car les élèves du premier rang peuvent cacher la partie basse du tableau,
  • une partie dans le haut du tableau est inutilisable du fait de l’angle nécessaire au fonctionnement du crayon.

Le positionnement sur un autre type de support est envisageable, à condition de disposer d’un espace de projection assez grand et plan, d’une partie aimantée pour fixer le TBI.

Le vidéo projecteur doit être de bonne qualité afin de projeter des images lisibles en haute résolution (1024X768) et pour ne pas avoir à utiliser les ascenseurs verticaux pour voir l’intégralité des documents.

Un bilan à la fin de la période de prêt a permis de mettre en évidence les avantages et inconvénients suivants.

Avantages

  • La possibilité d’enregistrer le contenu des tableaux et donc de les rappeler facilement plus tard.
  • Les outils de tracé en géométrie, associés à une grille qui permet des travaux très précis.
  • Dans le cadre d’une classe multi niveaux, passage très rapide d’un écran à l’autre.
  • Pré-construction de la page du cahier : possibilité de préparer à l’avance des supports « par étapes »
  • Correction collective.
  • Auto-apprentissage de l’outil par les élèves.
  • Maîtrise aisée des outils de base.
  • Réalisation d’un exercice après un temps de recherche par un élève au tableau.
  • Compréhension rapide des élèves de la navigation et des notions de dossiers, répertoires…
  • Pas de passivité de la part des élèves : on est face à un écran pour travailler. Rupture avec l’utilisation quotidienne à la maison.

Inconvénients

  • Risque de renforcement du frontal et de manque de disponibilité de l’enseignant.
  • Problème de taille de tableau/résolution/taille des caractère/lisibilité.
  • Temps de préparation des documents/outils important le matin. Nécessité d’utiliser un portable.
  • Réglage du crayon quand l’installation n’est pas optimale.
  • Problème des versions de logiciels installés sur la machine pas toutes reconnues par le logiciel de gestion du tableau (différentes versions de word par exemple).
  • Couleur des surligneurs hideuses.

 Observations des élèves

Positifs

  • J’apprends mieux.
  • C’est mieux pour corriger, on comprend mieux.
  • On préfère l’informatique.
  • Ca permet d’aller plus souvent au tableau.
  • Ca permet d’apprendre l’informatique.
  • Ca aide à comprendre l’organisation du maître.
  • C’est bien de voir les fiches en plus grand.
  • Le fait de voir le travail permet de mieux savoir ce qu’on a à faire.
  • La couleur
  • Quand le maître fait une remarque, on peut se concentrer sur ce qu’il montre au tableau, sans avoir à baisser la tête.
  • On est plus attentif (nouveauté ?)

Négatif

  • On ne voit pas ce qu’on écrit (ombre du vidéo projecteur lorsqu’il est en position basse).
  • Ca fait mal aux yeux (a permis de détecter un problème de vision chez un élève).
  • L’écriture du maître est moins bien.

Navigation

Sites favoris Tous les sites

28 sites référencés dans ce secteur