Un point sur les outils de classe virtuelle

, par  Arnault Frouin , popularité : 1%

Le besoin de rencontrer ses élèves, ses collègues, commence à se faire sentir. La classe virtuelle est un outil qui peut aider à renouer ces liens, encore faut-il choisir le bon outil au bon moment. Vous pouvez organiser des classes virtuelles restreintes, la gestion d’une classe complète, hormis les problèmes techniques qui peuvent en découler, vous laissera probablement sur les rotules !

Matériel nécessaire : un ordinateur disposant d’une bonne connexion internet et, dans l’idéal, un casque / micro confortable, à défaut un bon casque et le micro de l’ordinateur (portable, les fixes en ont rarement un).
Faites des tests au préalable et pensez que la première classe virtuelle risque de tourner, pendant un moment, aux réglages techniques. Soyez patients et persévérez, cela ira mieux ensuite.

Panorama des solutions :

La classe VIA (voir la présentation dans cet article)

C’est un outil utilisé sur la plateforme magistère mais qui est accessible depuis son bureau toutatice dans la section Mes Applications.
Il est dédié aux professionnels de l’Education Nationale mais peut aussi accueillir des invités quand il est nécessaire d’élargir.
Il ne doit pas être utilisé avec les élèves. Il est par contre à privilégier pour les conseils de maîtres et de cycles.

La classe CNED

Outil proposé lorsqu’on s’inscrit au CNED. Son accès est simple, un lien à expédier aux participants.
Il est à privilégier pour les classes virtuelles avec ses élèves.

Autres services

Ces services garantissent, comme les précédents, la confidentialité des échanges.
Ils sont donc à utiliser lorsque les deux services précédents rencontrent des problèmes de performances, ce qui arrive encore assez souvent, hélas.

Framasoft propose depuis longtemps des services en ligne respectueux des utilisateurs. Leurs services ont été pris d’assaut depuis le début du confinement et ils ont modifié leur fonctionnement :

Une page https://entraide.chatons.org/fr/ regroupe les différents services utiles (pas seulement les visio conférences) mais agrège, de façon invisible pour nous, de nombreux services de visio, répartis sur plusieurs serveurs respectueux des utilisateurs. Cela présente le grand intérêt de ne pas surcharger un serveur et de répartir les utilisateurs sur l’ensemble des services. A chaque fois, le logiciel est le même, l’usage est donc transparent pour l’utilisateur.

Pourquoi éviter Zoom, Duo (Google), WhatsApp (Facebook) ... ?

Il existe plusieurs services gratuits de visio conférence. Dans de nombreux cas, la gratuité provient du "vol" de vos données personnelles et du profilage publicitaire qui suit. Un service de visio dispose même d’informations audio, voire vidéo extrêmement riches. Si vous voulez conserver un peu de vie privée sur internet, évitez-les !

Navigation

Sites favoris Tous les sites

28 sites référencés dans ce secteur

Brèves Toutes les brèves